Vrai leader. Leader vrai.

AUTHENTICITÉ - HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

Vrai leader. Leader vrai.

J’avais à peine 30 ans et je faisais du travail humanitaire au Mali en Afrique de l’Ouest. J’avais la chance de rencontrer des chefs de villages qui contribuaient de près ou de loin au projet sur lequel je travaillais. Pas encore dans le domaine du développement du leadership, je faisais toutefois mes premiers pas en tant que leader en organisation et je m’étonnais à chaque rencontre de l’impact qu’avaient ces sages sur leurs troupes. Je me risquai, une matinée, en prenant le thé avec l’un deux, à lui demander ce que je devais faire et apprendre afin de me développer en tant que personne et leader. Il me répondit : « Quelle que soit la durée d’un arbre dans l’eau, il ne deviendra jamais poisson. » Je devenais habituée, après quelques mois au Mali, au langage symbolique de ce peuple, mais je n’avais pas entièrement saisi tout le sens profond de ces paroles jusqu’à quelques années plus tard lorsque le terme authenticité a commencé à faire partie de nos conversations courantes. Mais une chose est sûre, je savais qu’il ne me donnerait pas de recette toute faite. En fait, sois toi-même qu’il me disait.

Sois toi-même. Sois authentique. Une phrase maintes fois répétée ici en occident en 2020. Mais qu’est-ce que cela veut réellement dire?

Nous entendons parler de leadership authentique, leadership conscient, leadership humaniste, « servant leadership ». Mais qu’en est-il, au fond, de toutes ces approches

Dans les dernières décennies, nous avons tenté de décortiquer ce qu’était un « bon » leadership et de modéliser ce qu’était un leader efficace. De nombreuses études ont été faites et il se trouve qu’il est extrêmement difficile de définir précisément ce qu’est un bon leader, un leader performant, un leader d’impact. Ceux qui tentent d’imiter des modèles se voient éventuellement rencontrer des limitations.

Nous voyons que certains leaders brillent dans un contexte particulier et performent plus ou moins bien dans un autre. Nous nous rendons compte que certaines personnes, avec des recettes de leadership vraiment différentes, réussissent. Ou bien aussi que des leaders, évalués de façon peu reluisante selon les évaluations de compétences et standards mis en place dans leur organisation, sont extrêmement appréciés et considérés comme efficaces dans leur contexte. Nous le savons, le leadership est hautement contextuel. Un excellent leader peut performer très bien dans une situation et pas nécessairement dans l’autre. Plantez une fleur dans le mauvais terreau et elle ne fleurira pas.

Nous en avons donc conclu que le leader devait mettre de l’avant son principal outil : lui-même. Qu’il devait être authentique et diriger à partir de qui il est.

Le terme authenticité a tellement été galvaudé dans les dernières années que même s’il devrait dire beaucoup, il ne veut presque plus rien dire. Nous en avons fait l’éloge et en avons fait un idéal à atteindre.

À mon avis, il n’y a plus rien à prouver dans le fait que l’authenticité est souhaitable. Autant pour soi que pour ceux qui nous entourent. Être soi goûte bon. Nous l’avons tous expérimenté à un moment ou à un autre. Ce sentiment d’être en parfait alignement et cohérence avec nos valeurs, nos besoins, du sens qui nous inspire et notre vraie nature. Nous n’avons plus besoin de faire l’éloge de l’authenticité. Leader de façon authentique est nourrissant, moins forçant et inspirant pour nos équipes.

La vraie question à se poser est : « Pourquoi est-ce si difficile de vivre et de leader de façon authentique? ».

Car selon les récentes études en développement de la personne, seulement 35 % d’entre nous possédons le degré de conscience nécessaire à une vie authentique. Selon les données obtenues auprès du Leadership Circle, une référence mondiale dans le développement et la mesure des compétences en leadership, 75 % des dirigeants opèrent à partir d’un mode de fonctionnement qui est réactif, à partir de leur égo, de leurs peurs, de facteurs externes à eux et de leurs conditionnements et donc pas à partir de leur authenticité.

Prenons par exemple deux clients que j’ai accompagnés qui recevaient des rétroactions semblables de leurs collègues et de leur supérieur. Les deux évitaient d’avoir les vraies conversations courageuses qui menaient à des résolutions productives de conflits.

Le premier de ces deux clients, avait créé, à cause de son histoire de vie et afin de s’adapter aux demandes de son environnement, des stratégies réactives de conformité. Ses peurs du conflit, de déplaire et de ne pas faire partie d’un groupe, l’empêchaient de trancher lorsque nécessaire, de dire ses opinions et de prendre des décisions dans un délai raisonnable. Son enjeu de fond : développer sa capacité d’affirmation tout en conservant les liens qui lui sont si précieux.

Le second client s’était fait dire toute sa vie qu’il était trop tranchant, qu’il avait une énergie trop intense, que son opposition constante était désagréable. Il avait développé comme comportement de marcher sur des œufs, de demeurer à l’écart des conflits et de se retenir d’exprimer des avis controversés. Son enjeu de fond : développer sa sensibilité à l’autre afin de pouvoir s’affirmer en respect des autres… et de lui-même.

Même comportement observable, différentes dynamiques humaines.

Et c’est là le réel enjeu. Si nous nous arrêtons au comportement observable, il sera impossible pour le leader de créer des changements durables. Et il aura la sensation de se dénaturer car on lui demande de changer un comportement qui est devenu pour lui un réflexe naturel afin de conserver son sentiment de sécurité et d’être apprécié.

C’est comme d’apporter sa voiture au garage lorsque l’on entend un bruit inhabituel et de ne pas ouvrir le capot afin d’aller voir ce qui se passe dans sa mécanique. Pour l’humain, vivre et leader de façon authentique nécessite d’avoir les vraies conversations avec soi-même, d’aller revisiter son histoire et ses stratégies et d’explorer ses dynamiques afin de trouver son chemin unique vers son plein pouvoir personnel.

Chaque leader est avant tout un humain, chaque humain est unique, et notre voyage vers notre authenticité l’est aussi.

Qu’est-ce que je fais quand on me demande d’agir contre mes valeurs, que je ne suis pas d’accord, que je me sens pris dans des dualités? Comment est-ce que je navigue dans mon contexte lorsque je dois être ferme et bienveillant à la fois, transparent et rassurant, à l’écoute, empathique et vulnérable, et en même temps en parfaite maîtrise de la situation, que je dois gérer mon impact et les perceptions tout en étant authentique et vrai, que je dois produire des résultats tout en restant sensible à l’humain? Comment est-ce que je m’adapte à mon contexte qui est à la fois volatile, changeant, incertain et rempli d’ambiguïté? Comment à la fois prendre soin de moi et des autres?

L’efficacité du leader repose sur sa capacité à résoudre ces paradoxes, à partir de sa propre dynamique.

Et c’est là que la conscience de soi entre en ligne de compte. S’engager dans une démarche de développement du leadership authentique nécessite une grande curiosité, un désir d’être un éternel apprenant et la capacité d’en faire une pratique quotidienne.

Car l’authenticité n’est pas un état, c’est une pratique. Elle s’exprime à chacun de nos choix.

« Quelle que soit la durée d’un arbre dans l’eau, il ne deviendra jamais poisson. » Comme me l’avait enseigné le chef de village, il n’y a pas de recette toute faite pour devenir un bon leader. Il n’y a pas de chemin unique et universel. Mais pour moi, aujourd’hui, une chose est sûre : un vrai leader est un leader vrai.

***********************

À propos de l’auteur :

La quête d’une vie riche en sens a amené Pascale Dufresne à complètement réinventer sa vie professionnelle après plus de 20 ans en tant que conseillère dans des entreprises au Canada et à l’international. Elle travaille maintenant à accomplir sa mission soit réinventer les organisations et à en faire des lieux de travail inspirants, des espaces protecteurs et bienveillants où règne la confiance, où les gens peuvent être eux-mêmes en totalité et ont l’impression de contribuer à quelque chose de plus grand qu’eux.

Leader de sens, de vision et de performance, Pascale a exercé divers rôles de leadership et de conseil dans le domaine des organisations, dont celui de vice-présidente pour une entreprise de développement du leadership. Mme Dufresne est coach exécutive et conseillère en leadership humaniste, facilitatrice, auteure et conférencière. Sa pratique supporte la mise en place de cultures organisationnelles conscientes et humaines par le développement d’un leadership authentique, efficace et durable. Elle enseigne en 3ème année dans un programme de leadership humaniste de 3 ans.

Elle a publié en 2016 « Entre la tête et le cœur. Voyage intérieur pour se découvrir et s’accepter. » Parmi tous les auteurs à succès des éditions Béliveau, elle a été sélectionnée pour représenter la maison d’édition au Salon du livre de Paris en mars 2017.

Basé sur des pratiques de développement du leadership authentique qui font leurs preuves depuis plus de 40 ans, son second livre: Oser être vrai dans un monde “faux” sera en librairies le 10 septembre prochain.

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *