LE BONHEUR SELON… PREMIÈRE PARTIE

AUTHENTICITÉ - HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

LE BONHEUR SELON… PREMIÈRE PARTIE

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 mars Journée internationale du bonheur. A la veille de cette journée spéciale où le bonheur sera au centre des préoccupations car celui-ci est évidemment une aspiration universelle, j’ai le goût de vous en parler.

Ce sera donc mon sujet cette semaine!

LE BONHEUR SELON FRÉDÉRIC LENOIR

Pour débuter la semaine en beauté, je vous invite à regarder ce vidéo de Frédéric Lenoir qui fut l’invité de Tout le monde en parle le 22 février dernier. M. Lenoir est philosophe, sociologue et auteur de nombreux livres à succès. Il nous dévoile à tous la composition et les secrets du bonheur.

http://www.youtube.com/watch?v=Wiy0m11Hp-I

Voici mon résumé de son discours sage et qui fait plein de sens :

1- 50 % de notre bonheur dépend de nos gènes: ils déterminent notre sensibilité, notre caractère – le fait par exemple d’être optimiste ou pessimiste, en bonne ou en mauvaise santé etc. autant d’éléments qui nous rendent plus ou moins aptes au bonheur.

10 % de notre bonheur dépendent des facteurs extérieurs (géographie, culture, milieu social etc.)

Cependant, et c’est la bonne nouvelle, 40% dépend de nous-même, donc de nos choix et du regard qu’on porte sur la vie.

2- Il n’y pas de recette pour le bonheur. Chacun doit découvrir qui il est et ce pourquoi il est fait. Et ainsi répondre à la question : « Suis-je vraiment à ma place? ».

3- Comme tout organisme vivant, nous cherchons sans cesse à réaliser notre nature profonde.

4- Le travail sur soi permet de trouver ce qui est bon pour nous.

5- Comme le disent les troïstes, c’est l’enfant qui est le plus heureux. En vieillissant, notre cerveau se structure. Peurs et croyances se créent. Retournons donc à cet enfant intérieur.

6- Un obstacle au bonheur? Essayer de contrôler la vie! Acceptons ce vers quoi le vie nous oriente. Le lâcher prise est certainement une clé du bonheur.

7- La somme des plaisirs ne mène pas au bonheur. Certains plaisirs ne sont pas bons pour nous et trop d’un même plaisir n’est pas bon non plus. Le bonheur, c’est la recherche d’un plaisir intelligent.

8- Les gens généreux sont plus heureux que les autres. Partager le bonheur rend heureux.

ET FINALEMENT…..S’IL Y AVAIT UNE RECETTE DU BONHEUR, M. LENOIR, CE SERAIT QUOI?

Une des choses qui nous rend le plus heureux c’est d’être présent, attentif à ce que l’on fait. La qualité de présence aux choses et aux gens décuple le plaisir.

Et cela est loin d’être uniquement philosophique! Lorsque nous sommes attentifs à ce que l’on fait, notre cerveau sécrète de la dopamine et de la sérotonine, deux substances utilisées dans les anti-dépresseurs et qui procurent du bien-être.

La science d’aujourd’hui nous explique donc ce que les sages nous disent depuis des milliers d’années :

Pour être heureux, il faut être attentif à ce que l’on fait.

JE CROIS QUE C’EST UNE EXCELLENTE PISTE POUR DÉBUTER CETTE SEMAINE SUR LE THÈME DU BONHEUR, NON?

 

 

 

 

 

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *