LA RICHESSE

AUTHENTICITÉ - HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

LA RICHESSE

La peur de manquer d’argent vous empêche d’avancer dans vos projets? Vous vous demandez s’il est possible de poursuivre votre mission riche en sens et servir le bien commun tout en gagnant financièrement bien sa vie? Ce texte risque de vous intéresser.

LA RICHESSE (OU LA PEUR DU MANQUE)

Je veux vous parler de richesse, et aussi de la peur du manque. Je crois que si je tombais dans les clichés, je vous décevrais. Il est vrai que la vraie richesse n’est pas QUE dans les possessions matérielles. Qu’elle vient du cœur et de notre capacité à servir. Faire un sondage, nous serions probablement tous d’accord à ce sujet. Quand Gandhi a quitté son corps physique, il a touché la planète entière. A son décès, ses biens matériels se limitaient à une paire de lunettes, une paire de sandales, quelques vêtements sobres, un rouet et un livre.

Mais concrètement, comment puis-je être riche, vraiment, riche dans ce monde qui est le nôtre ?

J’ai parfois l’impression qu’on nous demande de faire le choix entre la pauvreté et la richesse. Et qu’en étant riche, on ne peut être bon. Comme si « commercial », « profits » et « compassion », « valeurs » étaient des antithèses. J’ai tellement eu peur de ne pas être une bonne personne que j’ai eu des revenus qui ont été au minimum pendant près de deux ans ! Ce qui, j’en suis sûre, n’a aidé personne, en commençant par moi. J’ai une mission à accomplir, et sans revenus, elle s’arrête ici ma mission !

A une certaine époque, faire des orgies était une façon de démontrer qu’on vivait dans l’abondance. Quand on a peu à manger, montrer qu’on peut trop manger est signe de richesse. En Afrique de l’Ouest, où j’ai vécu et travaillé comme bénévole pendant un bout de temps, l’huile d’arachide était symbole de richesse. En verser sur le dessus de chaque plat signifiait qu’on était en moyens. Pour un homme, être au bras d’une épouse maigre était mal vu. Cela signifiait que l’on n’était pas capable d’en prendre bien soin.

Dans un pays comme le nôtre, où presque tous ont la possibilité de trop manger à chaque jour, être gras et rond n’est pas nécessairement un atout. De nos jours, être mince, svelte et fréquenter les gyms huppés est signe de richesse. Pour quelqu’un qui habite un pays en développement et a peine à se nourrir, juste le fait de naître en Amérique est la plus grande chance qui soit. Certe, il y a de la pauvreté en Amérique, mais elle n’égale pas celle de certains pays loins de chez nous.

La définition de la richesse change selon l’époque et le lieu.

Il est facile de dire que la vraie richesse est celle qui réside dans le cœur si on a tout ce dont on a besoin et même plus, si trois fois par jour, on sort de table bien repu. Avez-vous déjà eu faim ? Moi oui. La période noire de ma vie, je l’appelle. Celle où je préférais dormir car en dormant on oublie un peu son estomac. Celle où, dans un mélange de honte et d’humilité, je faisais la file dans les soupes populaires afin de pouvoir manger au moins un repas par jour. Et celle où me sortir de cette impasse aurait nécessité d’avoir au moins en poche le montant d’un ticket de métro pour me rendre à une entrevue. Vous m’auriez parlé de richesse de cœur dans cette période de ma vie et je vous aurais probablement envoyé balader.

Cette tranche de vie m’a montrée ce que c’était de manquer de ressources financières et matérielles. Lorsque je prends des risques maintenant dans la vie, je me demande toujours quel pourrait être mon pire scénario. Pour moi, à ce point de ma vie, où j’ai des ressources, de la confiance ainsi qu’un vaste réseau de support, le pire scénario…n’est pas si pire que ça ! Je n’ai pas peur de perdre. En tous cas, pas de perdre de l’argent. A la fin de ma vie, ce que je regretterai d’avoir perdu ce sont plutôt les gens que j’aime et des opportunités d’avoir une vie plus riche.

Je ne dirai jamais à des clients qui se lancent en affaire ou vivent une transition de vie de prendre les risques financiers que j’ai pris. Car j’aurais pu gérer plusieurs choses beaucoup plus intelligemment et je vise plutôt à faire profiter à d’autres de mes erreurs. J’entends aussi beaucoup de gens dire que si nous sommes vraiment motivés à nos projets, l’abondance viendra. Rien n’est si simple.

Une introspection en profondeur et authentique est nécessaire afin de comprendre comment la richesse se définit pour vous. Et quand je dis authentique, je veux dire en acceptant que votre besoin est peut-être différent de ce que vous valorisez. Peut-être aimeriez-vous être une personne qui est complètement non-attachée à ses biens et capable de se dépouiller. Mais peut-être que cette personne n’est pas vous. Quand j’ai constaté que j’avais certains besoins au niveau matériel, je n’ai pas aimé cela. J’aurais aimé ne pas en avoir autant. Mais j’ai dû accepté et accueillir ces besoins avant de pouvoir me détacher de quoique ce soit. Rien ne se force. La réponse est dans l’accueil de qui on est vraiment.

En résumé, je crois que la réflexion à avoir est autour de notre attachement à ce dont l’on croit avoir absolument besoin pour se sentir riche ou juste en sécurité financièrement.

Et est-ce que ces choses auxquelles je suis attachée m’aident ou m’empêchent de vivre cette vie riche en sens ?

Alors, être riche, c’est quoi ?

Je suis riche quand :
Je suis conscient de ce dont j’ai vraiment besoin,
Je célèbre ce que j’ai au lieu de regretter ce que je n’ai pas,
Je n’ai pas peur de perdre ce que j’ai.

Tags: , , ,

One Response

  1. Diane Jules dit :

    Ce que j’apprécie particulièrement de ce texte Pascale, c’est la CLARTÉ . Il est facile (et courant) ds les sujets qui gravitent autour de la CROISSANCE PERSONNELLE, de s’enfarger ds les fleurs du tapis, tout simplement parce que ns ne ns trouvons PAS ds les sciences exactes. Tu utilises des exemples évocateurs c.a.d. qui soutiennent bien ton propos: choisir ses exemples est un art que tu possèdes également . Je suis fière de te connaître et te souhaite que les graines que tu sèmes donnent les plantes que tu espères. X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *