JE M’AIME. TU M’AIMES. NOUS NOUS AIMONS.

AUTHENTICITÉ - HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

JE M’AIME. TU M’AIMES. NOUS NOUS AIMONS.

JE M’AIME. TU M’AIMES. NOUS NOUS AIMONS.

Cette semaine, j’ai l’honneur d’aller donner une conférence à un groupe de proches aidants, des gens remplis d’amour qui mettent beaucoup de leur temps et énergie à aider des proches qui ont besoin de soins. Je me suis sentie très touchée par cette demande et ai accepté avec beaucoup d’enthousiasme. Quelques jours après, je vous avoue avoir été un peu anxieuse et me suis demandé de quoi je pourrais bien leur parler qui leur ferait du bien et les inspirerait. Ces gens ont une réalité souvent difficile car ils mettent leurs besoins en veille pour se consacrer à prendre soin d’un être cher, par choix ou pas

Donner, se donner mais jusqu’où ? Prendre soin de l’autre mais prendre soin de soi ? M’aimer oui, mais est-ce égoïste ? Ce dilemme, nous le vivons tous en tant qu’humain, mère, père, conjoint, ami. Ce qui nous rassemble, ce que nous avons tous en commun, c’est le besoin d’aimer et d’être aimé. J’ai donc décidé d’ouvrir la conférence sur le thème de l’amour, plus particulièrement de l’amour de soi.

Si vous faites une recherche google sur l’amour de soi, vous trouverez des centaines de textes qui vous disent :

  • Vous devez vous aimer.
  • Aimez-vous ou personne ne le fera.
  • Ne pas oublier de tomber en amour avec vous en premier.
  • Vous aimer est la seule façon d’aimer les autres.
  • Pensez à vous en premier car vous ne pouvez pas donner ce que vous n’avez pas.

Tous de bons conseils et je veux bien y croire. Il est évident que de s’aimer soi, influence notre confiance et notre réussite. Et personne n’aime être avec quelqu’un qui se dévalorise sans arrêt. Mais on qualifie aussi quelqu’un qui « s’aime trop » de narcissique. Et que fait-on des belles qualités telles que l’empathie, l’altruisme, la compassion et l’humilité ?

S’aimer soi signifie d’abord se connaître. Partir à la découverte de soi veut dire que nous allons découvrir des choses qui nous plairons et d’autres moins. Est-ce que s’aimer veut dire surtout s’accepter ?

Est-ce qu’il y a un point dans notre existence où nous avons arrêté de nous aimer ou bien nous n’avons simplement jamais appris à le faire ?

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, l’amour de soi soulève une tonne de questions.

Je crois que nous sommes des êtres d’amour. Et qu’à un certain moment donné de notre vie, nous commençons à nous voir et nous construire à travers les yeux des autres : nos parents, nos professeurs, nos amis. Peut-être êtes-vous capable d’identifier exactement ce moment où vous avez commencé à douter de ne pas être assez. Et où vous avez commencé à agir dans le but que ce regard de l’autre soit plus doux, plus considéré, plus fier.

Si vous me demandiez si je m’aime, je vous répondrais certainement, avec humilité, que oui, je m’aime. J’aime certaines choses de moi. Je m’accepte la plupart du temps pour ce que je suis, même si ça n’est pas tous les jours faciles. Certains jours, j’aimerais être plus ceci ou plus cela. Mais je vous dirais aussi que souvent, je ne m’aime pas assez. Pas assez pour prendre soin de mes propres besoins, prendre soin de ma santé et mon équilibre, dire non aux autres et me dire oui à moi, poser mes limites. Parfois, oui, je ne porte pas assez d’amour en moi et j’agis par culpabilité, pour être vue dans le regard de l’autre comme étant gentille ou bonne. Et parce ce que je veux que l’autre soit heureux…et m’aime.

Mais il est impossible de donner à quelqu’un la paix et la joie. Nous n’avons pas de contrôle sur cela. On ne peut qu’incarner cette paix et cette joie. En se remplissant de paix et de joie c’est ce que nous diffusons autour de nous.

Il est difficile de savoir ce que cela signifie vraiment s’aimer et prendre soin de soi, surtout si nous n’avons pas reçu cet amour en tant que petit enfant. Alors, oui, on peut entendre partout autour de nous que l’on doit apprendre à s’aimer, mais comment faire et qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Et bien, prenez cette image d’un tout petit bébé, peut-être vous quand vous étiez petit. Comment prend-on soin de ce petit bébé ?

  • Nous sommes à l’écoute de ses sentiments et l’assistons immédiatement s’il a besoin de quelque chose.
  • Nous gardons le moniteur pour bébé quand il dort, de sorte que nous savons quand il a besoin de nous.
  • Nous tenons le bébé dans nos bras quand il a besoin de réconfort ; on le garde sur notre cœur afin qu’il sente notre amour et notre présence.
  • Nous faisons tout notre possible pour qu’il soit physiquement en santé.
  • Quand nous regardons ce bébé, nous le trouvons beau et tellement merveilleux. Un miracle de la nature !
  • Nous lui laissons savoir de toutes sortes de façons qu’il représente une présence vitale pour nous.
  • Nous aimons ce bébé et bien sûr, nous agissons basé sur cet amour.

S’aimer, ça n’est pas seulement ressentir, c’est agir. Et c’est ainsi que nous devons agir envers nous-mêmes. Être à l’écoute avec compassion et bienveillance de ce qui nous habite, ce qui représente une menace ou nous insécurise. S’offrir ce réconfort et faire tout notre possible pour se garder en santé physique, morale et émotionnelle. Nous sommes des merveilles de la nature !

Se remplir d’amour, respecter ses propres besoins et se traiter avec respect, tout cela donne la permission à l’autre d’en faire de même. Et une fois rempli d’amour pour soi, nous en avons à donner aux autres.

Cette petite phrase de ma jeunesse que j’ai transportée dans ma vie adulte et qui veut dire que je suis jamais assez, je la connais : « Tu as des talents et tu ne dois pas les gaspiller. Tu te dois d’être bonne, toujours à la hauteur de tes capacités. » Quelle est la vôtre ?

Pour m’aimer, je veux être capable de reconnaître que cette phrase a et continue d’influencer mes actions. Et reconnaître que de me juger ainsi n’est pas preuve d’amour envers moi-même. Je veux et choisis de m’accepter, sans me juger, avec toutes ces parties de moi-même. C’est dans cette acceptation que je trouverai cet amour inconditionnel pour qui je suis.

« L’acceptation de nous-même se produit lorsque nous allons au-delà de nos pensées et que nous nous acceptant tout en sachant que chacune de nos cellules véhicule la gloire de la création et que nous sommes animés du même souffle que les anges les étoiles et le divin lui-même.

De cet espace, nous devenons un avec notre nature miraculeuse et participons de manière authentique à la célébration de la vie. »

Deepak Chopra

Tags: ,

One Response

  1. Lise Dorion dit :

    Pascale , ce n’est pas seulement toi qui a écrit ces belles phrases les larmes à l’œil .
    Moi en déroulent ces belles paroles, tu as réussi à rendre mon cœur sensible !
    Continu ces magnifique Bravo Pascale .Gros Bisous XX Lise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *