ET SI CETTE FOIS-CI C’ÉTAIT DIFFÉRENT?

AUTHENTICITÉ - HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

ET SI CETTE FOIS-CI C’ÉTAIT DIFFÉRENT?

« Regardez l’aspect positif, voyez la “graine”, le potentiel et faites un effort. » ~Dalai Lama

ET SI CETTE FOIS-CI C’ÉTAIT DIFFÉRENT?

La saison des fêtes est officiellement débutée. Pendant longtemps, je n’ai pas été une fan de cette période de l’année que je considérais remplie d’obligations. Deux semaines passées dans les valises avec des enfants qui dorment peu et qui mangent trop de sucre, dans la cuisine pour recevoir « parfaitement » mes invités ou en train de courir d’une réception à une autre. Deux semaines à la fin desquelles j’étais tellement épuisée que j’avais presque hâte de retourner au boulot!

Et à constater le nombre de blogues qui offrent des guides de survie du temps des fêtes, j’en déduis que c’est une vision partagée par plusieurs.

Il y a quelques années, tout juste avant Noël, assise dans un cours de yoga, prise dans ces pensées négatives et angoissée à l’idée de revivre une fois de plus ce scénario, je me suis dit:

Et si cette fois-ci, c’était différent…

Est-il possible de changer et d’influencer l’histoire, mon histoire de Noël? Voici mes réflexions à ce sujet qui je l’espère, vous aideront à vivre le temps des fêtes, ou toute autre situation que vous appréhendez, avec plus de douceur.

Capture d’écran 2015-12-15 à 21.01.05

1. RECONNAÎTRE CE QUE JE TROUVE DIFFICILE

Nous sommes humains. Et en tant qu’humain, avoir des pensées négatives est normal.
Notre cerveau donne plus d’attention aux expériences négatives parce que celles-ci représentent une chance de danger. Par défaut, il nous avertit de menaces potentielles dans notre environnement.

 Et il n’y a pas de mal en soi à tenter de n’avoir que des pensées positives. Mais il faut savoir qu’être faussement positif et se dire que tout sera ok n’est pas efficace parce que notre cerveau sait que n’est pas la vérité. Personnellement, je préfère un optimisme intelligent qui me permet de demeurer réaliste et lucide face à la façon dont je me sens, à ce que la situation révèlera de beau et à ce qui sera difficile pour moi. Une fois que j’ai reconnu cette pensée négative, je peux me demander : A partir de maintenant, qu’ai-je le goût de faire face à cela ? Abordez votre planification du temps des fêtes en vous disant :

Et si cette fois-ci, c’était différent…

Capture d’écran 2015-12-15 à 21.01.05

 2.  FAIRE UN EFFORT

Cette pensée négative que j’ai face à Noël ou toute autre situation est devenue négative à cause des lunettes que j’ai mises face à cette pensée : mes jugements, valeurs, croyances.

Reconnaître les aspects positifs d’une situation ne se fait pas de façon magique. C’est le fruit d’un effort délibéré !

Il faut donc faire l’effort conscient de mettre le focus et l’attention sur ce qui est positif : au centre d’achats, au lieu de voir les gens qui se bousculent et les parents à bout de nerf, faites l’effort de voir les belles décorations et les enfants éblouis.

Allez faire vos achats et emplettes en vous disant :

Et si cette fois-ci, c’était différent…

Capture d’écran 2015-12-15 à 21.01.05

3. TROUVER UN SENS

Associer un évènement à un sens augmente notre niveau de bien-être.  Est-ce que cette période de l’année a un sens pour moi? Quel est-il? Le rassemblement? L’amour? Le partage? Le repos?

Préparez-vous à vos réunions de famille en vous disant :

Et si cette fois-ci, c’était différent…

Capture d’écran 2015-12-15 à 21.01.05

4. PLUS D’ÉMOTIONS POSITIVES

Si je choisis de continuer de voir le temps des fêtes de façon négative, mes émotions seront négatives et mes comportements en cohérence avec celles-ci. Avez-vous remarqué que notre humeur et nos émotions affectent nos perceptions et notre jugement? Elles jouent un rôle critique dans la façon dont nous nous comportons, réagissons à un stimuli et prenons une décision.

Alors, que faire pour avoir plus d’émotions positives? A chaque jour, demandez-vous : Que puis-je faire aujourd’hui, qui est dans mon pouvoir, pour faire de cette journée la plus belle journée possible? Et faites-le! Remplissez votre journée de ces petits moments qui rendent votre vie plus agréable, savourez, et imprégnez-vous d’émotions positives.

Si une journée, vous avez eu l’impression d’être trop négatif et d’avoir manqué votre coup à essayer de vivre des émotions positives, débutez la journée suivante en vous disant :

Et si cette fois-ci, c’était différent…

Car chaque jour est nouveau…

Capture d’écran 2015-12-15 à 21.01.05

5. DONNER, FAIRE DES GESTES DE BONTÉ

Être bon et généreux, en plus d’aider les autres, contribue à notre propre bonheur. Pendant le temps des fêtes, allez au delà des gestes de bonté que vous faites normalement. Achetez un café pour un étranger, aidez quelqu’un à transporter ses paquets ou son épicerie. En plus de mettre le focus sur quelque chose de beau, cela vous remplira d’émotions positives.

Et si le côté commercial des fêtes vous énerve, forcez vous à voir les gestes de bonté autour de vous et dites-vous :

Et si cette fois-ci, c’était différent…

Capture d’écran 2015-12-15 à 21.01.05

Cette année là, elle le fut, différente, ma fête de Noël. Et toutes les années qui ont suivi. Et cette année, elle le sera aussi. Elle sera remplie de temps de qualité avec mes amours et de moments doux en vêtements mous.

Je vous envoie une tonne d’amour et vous souhaite un superbe temps des fêtes. On se revoit en 2016, le cœur rempli de tous ces moments de bonheur.

Capture d’écran 2015-12-15 à 21.01.05

« C’est pourquoi chacun de vous devrait prendre conscience de son potentiel et qu’il peut vraiment changer s’il en a le désir pour peu qu’il ait un peu de confiance en soi et fasse quelques efforts. Si votre vie aujourd’hui n’est pas agréable ou trop difficile, ne considérez pas les choses du point de vue négatif. Regardez l’aspect positif, voyez la “graine”, le potentiel et faites un effort. Dès ce moment, votre attitude sera garante de votre succès. Si vous utilisez votre énergie positive et vos qualités d’homme, vous viendrez à bout de vos problèmes d’homme.


Un comportement pessimiste empêche d’accomplir ce que, pourtant, l’on pourrait réussir aisément, alors qu’une difficulté peut être dépassée grâce à une détermination inébranlable. Même dans un sens conventionnel, la compassion est la clef du succès à venir.


N’oubliez pas, je vous en conjure, que cette transformation prend du temps et ne s’opère pas sans difficulté. Certains Occidentaux, trop habitués à une excellente technologie, sont persuadés que tout vient automatiquement. Inutile d’attendre une transformation spirituelle par un claquement de doigts. C’est impossible. N’oubliez pas de garder toujours la pratique à l’esprit et faites un effort constant: un an, cinq ans, dix ans, quinze ans après, vous constaterez finalement une évolution.


Même chez certains Tibétains, j’ai noté que certaines personnes ne prennent pas d’initiative et préfèrent utiliser le 
karma comme une sorte d’excuse. Voilà bien une démarche erronée. Qui donc crée le karma, sinon nous-mêmes par les actes que nous accomplissons. (…) c’est la chaîne de la cause à effet qui se déroule sans cesse. Penser que le karma est une énergie indépendante est commettre une grande erreur. Notre vie quotidienne, la nourriture que nous ingérons, le travail que nous accomplissons, notre capacité de relation, tout en ce bas monde est le résultat de nos actes. C’est la chaîne de l’action et de la conséquence. Et qui commet l’acte ? Nous commettons l’acte!

Extrait tiré du livre du Dalaï-Lama – La puissance de la compassion

 

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *