CHOISIR LA SOLITUDE

AUTHENTICITÉ - HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

CHOISIR LA SOLITUDE

Dans ma jungle du Mexique, j’ai vécu des instants comme il s’en produit souvent en voyage. Des petits moments de bonheur ou d’énervement que j’aurais bien aimé partager. Et je me suis demandé : Depuis quand suis-je donc capable de choisir et d’apprécier la solitude ?

Rechercher la compagnie des autres, préférer l’action au repos, l’adrénaline et les sports extrêmes à la lenteur et l’introspection. Me perdre dans un tourbillon incessant de pensées et de projets. Cela me ressemblait davantage il n’y a pas si longtemps.

La solitude…synonyme… D’ennui ? De coupure ? D’abandon ? De tristesse ?

De nos jours, être seul ne signifie pas que l’on n’est pas connecté. Nous utilisons textos et réseaux sociaux afin de créer des liens, qui loin d’être des conversations riches et authentiques, ressemblent davantage à des monologues et nous font sentir moins seuls. Ce phénomène nous a sûrement amenés à avoir une certaine peur de se retrouver face à nous-mêmes.

L’humain est un être de relation. Il a besoin d’être aimé pour vivre, tout comme il a besoin de respirer. Nous ne pouvons pas être heureux sans les autres.

Alors pourquoi vouloir vivre des moments de solitude ?

Bien sûr, pour pouvoir se connecter à ses pensées, à ses émotions, à faire le vide… et le plein par des idées neuves et constructives.

Et donc, et c’est là où réside toute la beauté de ces moments passés avec nous-mêmes, c’est que la solitude permet de se créer une force intérieure pour éventuellement la mettre au service des autres. Personnellement, je trouve ça extraordinairement beau et touchant.

Comme le dit Mathieu Ricard : « Les moments de solitude sont un délice. Ils sont comme de la glaise donnée au potier pour faire un ouvrage. »

Il y a une énorme différence entre l’isolement, qui n’est pas un choix, et la solitude qui en est un. Pendant les fêtes, période réjouissance pour plusieurs, je vous invite à avoir une pensée particulière pour ceux qui souffrent d’isolement. Qui n’ont pas le luxe de choisir et d’apprécier la solitude.

Et à travers ces moments de rassemblement avec les gens qu’on aime, trouvons le temps pour se retrouver avec soi-même. Même si la solitude physique n’est pas possible, cultivons la solitude de l’esprit.

Être seul, de toutes façons, est-ce vraiment possible ? Le fait est que, dans la solitude, c’est avec nous-mêmes que nous sommes, la plus magnifique des personnes qui soit.

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *