CEUX QUI DONNENT

AUTHENTICITÉ - HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

CEUX QUI DONNENT

Crédit Photo- Phil Hatcher

CELUI QUI DONNE

Vendredi, au retour d’une journée chez mon client de la Rive-Sud, à la sortie du Pont Jacques Cartier, je me suis arrêtée au feu de circulation. Entre les rangées de voitures circulait un homme qui quêtait. Difficile de dire s’il était jeune ou vieux. J’étais extrêmement fatiguée et soucieuse. Il s’est arrêté à côté de ma voiture et il m’a souri. Comme un père bienveillant, son sourire était rempli de compassion. Il m’a touchée droit au cœur et émue. Je lui ai murmuré un « merci » à travers la fenêtre avant de redémarrer. Je ne l’oublierai jamais. Lui dans le besoin le plus primaire de boire et de manger. Lui qui me réconforte. Et moi, la tête dans mes tracas quotidiens mais en route vers ma maison, mes enfants et un repas copieux.

Ça m’a rappelé le temps où j’ai travaillé au Mali qui était à l’époque le troisième pays le plus pauvre au monde. A tous les soirs, j’avais une invitation à partager le repas d’une famille. Ils se faisaient une fierté d’accueillir « l’étrangère » qui ne mangerait pas seule ce soir là.

Un ami qui travaille dans le domaine humanitaire international avec des jeunes de la rue, me parlait dernièrement d’une toute petite fille que l’on avait trouvée affamée, à qui on a donné à manger et qui s’est empressé de partager avec son jeune frère.

Mes amis, en pensant à cette enfant, je me dis combien nous sommes, à la base, des êtres d’amour.

Certaines études sérieuses effectuées dans les dernières années ont prouvé que ceux qui donnent le moins sont aussi ceux qui sont souvent les mieux nantis. En effet, on a remarqué chez les gens plus pauvres (matériellement…on s’entend…) davantage de caractéristiques autour de la compassion, la générosité, l’ouverture aux autres et l’entraide.

Comme si cet élan d’aimer et d’être là pour l’autre est en chacun de nous mais qu’il est parfois recouvert sous des préoccupations qui nous semblent si importantes mais qui au font ne sont que des peurs et des jeux de l’égo.

Que ce soit en tant que leader au travail ou dans notre rôle de parent, ami, conjoint, mon invitation pour cette semaine, est d’être attentif à cet enfant en nous qui ne cherche qu’à aimer notre prochain.

Soyons celui qui donne.

“On peut donner sans aimer, mais nous ne pouvons pas aimer sans donner.” –Bernard Meltzer.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *