LA SEULE ET UNIQUE RAISON DE SE FIXER DES OBJECTIFS

HUMANITÉ - SENS - CONSCIENCE- PERFORMANCE DURABLE

LA SEULE ET UNIQUE RAISON DE SE FIXER DES OBJECTIFS

Je suis convaincue qu’il est essentiel de se fixer des objectifs si l’on veut réussir et être heureux. Sinon, je ne ferais pas le métier que je fais.

Les gens qui se fixent des objectifs ont plus de chances de réussir que les autres. Se fixer un but, c’est engager sa parole.

Mais… Avez-vous déjà réfléchi aux impacts d’atteindre ou pas vos objectifs ?

Obtenir un résultat longtemps attendu peut procurer une grande satisfaction et l’échec conduire au découragement ou à la tristesse. Cependant, il a été prouvé par des psychologues, que ces sentiments ont tendance à être de courte durée.

Donc, nous estimons qu’une belle maison, une promotion, une perte de poids vont nous rendre heureux. Mais ces succès ne conduisent qu’à des pics temporaires sur notre courbe de bien-être. Même chose pour les souffrances. On regagne bien vite notre état antérieur.

La bonne nouvelle : On peut donc être plus audacieux et avoir moins peur d’échouer.

La mauvaise : Si la réussite n’a que si peu d’impact sur notre bonheur, alors à quoi bon se fixer des objectifs?

Laissez-moi vous raconter une histoire tirée de « Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes».

« L’auteur, Robert M. Pirsig, raconte qu’il se joint à un groupe de moines zen âgés qui escaladent un pic dans l’Himalaya. Bien qu’étant le plus jeune, il est le seul à éprouver des difficultés. Il finit par renoncer, alors que les moines eux, parviennent au sommet sans effort.

Obsédé par son objectif – atteindre ce sommet – et angoissé par le chemin qui lui reste à parcourir, Pirsig n’a pu prendre plaisir à l’ascension proprement dite. Il a en route perdu le désir – et la capacité physique- de continuer. Les moines, eux, étaient également concentrés sur le sommet, mais seulement pour s’assurer qu’ils ne s’égaraient pas, non parce qu’il avait plus de valeur que tout à leurs yeux.

Se sachant dans la bonne direction, ils pouvaient reporter leur attention sur chaque pas accompli et y prendre plaisir, au lieu de se laisser alarmer par les épreuves à venir. »

La fonction propre du but en soi est de nous libérer afin que nous puissions jouir de l’ici et maintenant.

Si l’on prend la route sans intention bien précise, sans savoir où on va, chaque carrefour devient un lieu d’ambivalence : on ne sait pas si on devrait tourner à droite ou à gauche.

Alors au lieu de profiter du paysage, on vit de l’hésitation et de l’incertitude.

La première raison du but que l’on se donne – et qui concerne donc l’avenir – doit être l’amplification du moment présent.

Le moment que vous vivez en ce moment est unique. Il ne reviendra pas. Le perdre à vous demander pourquoi votre objectif passé n’a pas été atteint ou comment vous atteindrez le suivant n’est-il pas dommage ?

Ma suggestion ? Se créer une intention et vivre chaque jour dans l’esprit de cette intention.

L’intention est une direction que nous voulons poursuivre, de préférence avec passion.

Votre intention est un état d’être et un désir authentique. L’intention est reliée à votre idéal et la source de votre motivation pour vos objectifs spécifiques. La plupart d’entre vous ne voulez pas comme objectif, une nouvelle relation, plus d’argent ou un corps en forme pour le simple plaisir de ces choses elles-mêmes. Vous voulez cela à cause de ce que vous croyez que les avoir dans votre vie vous fera ressentir. C’est votre « Pourquoi », ce qui vous inspire.

Exemples d’intentions :

« Mon intention pour 2015 est d’être remplie d’énergie et de vitalité, de vivre de façon saine et équilibrée dans l’harmonie et la quiétude. »

« Mon intention pour 2015 est de vivre un véritable sentiment d’abondance, de paix et de légèreté où l’argent et les revenus se manifestent facilement. »

A partir de ces intentions, vous pouvez vous fixer des objectifs spécifiques et mesurables et des rituels à accomplir jour après jour. Je vous reparlerai des rituels, car c’est la clé du succès selon moi.

 

Comme le dit Wayne W. Dyer, quand, pour une journée entière, vous ne mangez pas de sucre (ou ne fumez pas, ou mangez de façon saine, ou êtes capable de vous affirmer, ou tout autre nouveau comportement), vous êtes une personne totalement différente à la fin de ce jour-là.

Ce que vous devez faire, est de laisser cette personne totalement différente décider si le deuxième jour, il faut adopter à nouveau ce comportement. Toujours laisser ce « Nouveau vous » prendre la décision, et ainsi vous allez vivre vos moments présents.

 

Cela fait du sens pour vous ? Pour moi, ça en fait tout plein.

 

La vie n’est pas un endroit particulier ou une destination – la vie est un chemin. (Thich Nhat Hanh)

Apprécions ce chemin, pas après pas, jour après jour.

 

Je vous souhaite pour 2015, de trouver votre grand « Pourquoi » et de vivre une année de paix, légèreté et douceur.

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *